29 janvier 2008

Le cheoual, des sensations... bien !

      Alors voilà, dans la vie, j'ai deux passions. Corriger les copies de sixième et le cheoual (à votre avis, pour laquelle est-ce que je montre le plus de motivation ?.............................................. Qui a dit les copies ?)

      Comme je me retrouve pas dans ma ville, pas près de mes amis, ni de ma famille (trop loin pour être près, et trop près pour être loin... 140 km de chaque en fait), il faut bien que je m'occupe, sinon, je risque de tourner chèvre (ça commence, d'ailleurs). Donc, pour sortir de la routine clio/boulot/dodo, je me suis décidée à refaire de l'équitation pour de vrai. J'en ai fait pendant une paire d'années, mais la fac aidant (ou pas...), j'ai arrêté. Je me souviens avec émotion de mon petit club de campagne, paumé au milieu de la forêt, champêtre à souhait, et où par la force de l'habitude et des nombreuses heures passées là-bas, les autres membres de ma reprise et moi-même considérions cet endroit et ce qui s'y trouvait comme notre fief exclusif. Pis on grandit, on fait des études, on découvre des villes de plus de 30 000 habitants et les bonheurs estudiantins, et là, on se fait rattraper par le capes.

      C'est donc avec émotion que je me mis en quête d'un nouvel eldorado équestre lors de la journée du cheval en septembre. Et là, à quelques encablures du collège (le bled d'à côté pour être précise) j'ai découvert la perle rare. Un endroit où les chevaux sont sympas, les moniteurs aussi, et où on taffe mes enfants, j'ai jamais autant bossé sur un cheval ! Pis faut dire aussi que malgré ma passion, je suis une tanche à cheval. Je tiens dessus en fait. C'est mieux. Je connais la théorie. C'est bien. Mais là, je la mets en pratique... Faut dire à ma décharge que dans mon ancien fief, le but, c'était de s'éclater au maximum et de préférence en balade, par tous les temps et dans toutes les conditions (et que je te fais une course dans les champs, et que je vais me baigner avec les canassons en été, et que je te fais des batailles de boules de neige à cheval en décembre, et que je te fais un foot avec l'âne mascotte du club dans le rôle du ballon -- bizarrement, il a moyen apprécié, l'âne en question... --).

      Tout ça pour dire que je ne me sens jamais aussi bien que les lundis et mardis soir. Crevée certes, mais une bonne fatigue, la tête vidée, paske quand t'essayes de capter comment on fait une cession à la jambe quand tu ne l'as vue que dans les bouquins ou à la télé effectuée par des pros, eh bien tu ne penses qu'à la position de tes mains, de tes jambes et de ton cheval quand tu le fais, et pas aux copies, aux réunions ou au gamin qui t'a gonflée pendant une heure.

      Et puis il faut dire aussi que le cheval que je monte maintenant toutes les semaines depuis novembre, je l'aime bien. Il est drôle, un peu vicelard (aurais-tu l'extrême obligeance de ne pas me boulotter les fesses quand je te sangle ? Tu seras bien aimable M. Cheval.) et il me pardonne beaucoup de mes erreurs. Et il fait un bruit très drôle et très étrange avec sa bouche, il doit être croisé avec un poisson rouge (une tanche avec un poisson rouge, vous me direz, on était faits pour se rencontrer !). Je vous montrerai ça un jour.

      Est-il besoin de préciser que là, je rentre de ma reprise, que je me suis vue progresser et que je suis on ne peut plus sereine et contente ? Vous avez compris je crois. A plus tard pour mes nouvelles aventures équestres.

      I'm a poor lonesome teacher... *soleil couchant rouge et jaune, cactus au premier plan*

Posté par Hermione0908 à 21:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Le cheoual, des sensations... bien !

    "je me suis vue progresser et que je suis on ne peut plus sereine et contente"
    Hermione l'élève ?

    Posté par eluise, 30 janvier 2008 à 19:14 | | Répondre
  • Comme quoi ça arrive aux meilleurs d'entre nous !

    Posté par Hermione, 30 janvier 2008 à 22:00 | | Répondre
Nouveau commentaire